Écoutez l’épisode :

Cibler une maison d'édition

Peut-on vraiment choisir sa maison d’édition ?

Ton premier réflexe est sûrement de te dire qu’il n’y a pas vraiment de choix quand il s’agit de trouver une maison d’édition pour publier ton roman.

Tu choisis la maison qui accepte ton texte ! Trouver un éditeur parait un tel parcours du combattant que tu serais bien en peine de faire la fine bouche.

Et pourtant, de la même manière qu’une candidature spontanée à un emploi a plus de chances d’aboutir si tu vises des entreprises qui correspondent à ton parcours et à tes compétences, tu peux cibler les maisons d’édition qui correspondent le mieux à ton roman.

Il ne s’agit pas de restreindre ta soumission à un ou deux établissements. Mais dans les centaines de maisons d’édition qui acceptent des manuscrits, sois stratégique et connais les spécificités de celles qui publient des romans dans la ligne du tien, ne serait-ce que pour pouvoir personnaliser ton dossier de soumission de façon attractive.

La base : connaître le genre de son roman

On ne te le répètera jamais aussi, pour pouvoir démarcher un éditeur intelligemment, tu dois savoir dans quelle grande catégorie romanesque ton roman se situe.

Peut-être écris-tu de la littérature généraliste, aussi dite littérature blanche, et la question est alors vite réglée. Mais nombreux sont les auteurs à écrire de la littérature de genre.

Romance, fantasy, science-fiction, polar : identifie le grand genre dans lequel tu écris pour ensuite déterminer quelles sont les maisons d’édition qui proposent des collections correspondantes.

Il n’est pas essentiel que tu repères le sous-genre où peut se classer ton roman, car un éditeur qui publie un genre donné propose en général tous ces sous-genres. Ce peut être par contre une aide à l’écriture.

Repérer les éditeurs et leurs collections

Si l’on écrit un roman généraliste, inutile de cibler une maison d’édition spécialisée dans les littératures de l’imaginaire. Non seulement elle ne sera pas intéressée par notre roman, mais elle ne nous aiguillera pas vers un autre éditeur, cela n’est pas son rôle.

Même si elle s’intéressait à notre livre, elle n’aurait pas fidélisé la communauté des lecteurs qui nous permettrait de faire des ventes intéressantes.

Il est important de reconnaître les maisons d’édition qui sont déjà installées dans le genre dans lequel on écrit, et celles qui ouvrent tout juste une collection dans ce genre. C’est un plus grand risque d’être parmi les premiers auteurs publiés dans une nouvelle collection, du fait même que le public peut être frileux ou ignorant de cette collection. De même, l’éditeur qui débute sur un nouveau marché peut avoir moins de connaissances sur celui-ci.

Comment connaître les éditeurs qui publient des romans dans le genre dans lequel on écrit ?

  • D’abord en les repérant soit par une recherche Internet, soit en regardant les couvertures en librairie.
  • Puis en lisant des romans des éditeurs et collections qui nous intéressent pour avoir un avant-goût du type d’histoire et de plume qui ont pu être publiées.

Petit ou grand éditeur ?

L’expérience de collaboration avec un grand éditeur n’est pas toujours moins bonne ou meilleure que celle d’avec un petit éditeur.

D’une manière générale, il y a plus d’intermédiaires qui interviennent dans la sélection et dans la préparation de son roman quand on travaille avec une grande structure. L’avis de l’auteur est moins sollicité pour les éléments liés à la vente (notamment le choix de la couverture ou de la 4e de couverture).

On pense souvent que grande maison d’édition veut dire plus de moyens pour promouvoir son roman. Cela est tout à fait vrai. Mais encore faut-il que la maison d’édition mettent ces moyens au service de notre roman. Ce n’est pas toujours le cas, surtout quand elle a un grand nombre d’auteurs qui publient sur une même année, ou qu’elle a fait un choix budgétaire de privilégier certaines collections par rapport à d’autres.

Le prestige et la légitimité d’un grand nom de l’édition restent malgré tout le Saint Graal de la majorité des auteurs. Ils y voient la validation de leur statut d’auteur, de leur carrière, et même de leur roman.

A noter que de nombreux auteurs signent dans de plus grande maison après plusieurs romans ou pour l’édition poche de leur manuscrit.

Le va-et-vient entre petite et grande maison d’édition est assez courant dans une carrière.

La stratégie la plus pertinente serait la suivante : panacher sa soumission entre grands et petits éditeurs qui ont des collections établies dans le genre de notre roman.

Ressource : retrouve la liste des éditeurs français classés par genre sur ce site :
EDIT, Annuaire des éditeurs

Les grands points de la conversation :

– Apprendre à connaître les éditeurs, même les gros
– Qu’est-ce qu’une bonne maison d’édition pour son projet
– Caster son éditeur, c’est possible
– Lire les grands noms du genre dans lequel on écrit

Écoutez l’épisode :

La fiche perso ultime

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap