Écouter l’épisode :

10 techniques d'écriture de roman

Technique d’écriture : 10 points de vigilance pour un roman professionnel

L’attention à certains détails, tout comme le fait de se poser certaines questions, pendant l’écriture et pendant la phase de correction, vont améliorer le texte. Voici les points de vigilance à garder en tête pour éviter l’amateurisme dans son roman.

Technique d’écriture n°1 : Limiter et hiérarchiser les péripéties

Les auteurs débutants ont la peur récurrente de ne pas réussir à faire passer leur message ou le sens de leur discours dans ce qu’ils écrivent. Du fait de cette inquiétude, ils ont tendance à dérouler toutes les actions de manière linéaire et sans hiérarchiser clairement ce qui est essentiel de ce qui est secondaire.

A vouloir tout dire, ils créent de la confusion pour le lecteur. Ils expliquent trop. Ils décrivent même les choses qui se comprennent clairement en restant sous-entendues.

Voici la question à se poser pour éviter cet écueil : « est-ce que le lecteur pour s’imaginer cette scène tout aussi efficacement si je faisais une ellipse ou un sous-entendu ? Est-ce évident pour lui que ça se passe comme ça ? »

Si la réponse est oui, pas besoin de se lancer dans le développement de cette action.

Technique d’écriture n°2 : Utiliser des verbes connotés

Le recours à des verbes connotés, à des verbes forts, va permettre de colorer sa plume. L’auteur la rend plus reconnaissable en variant son vocabulaire.

La langue française est riche d’une myriade de verbes qu’il faut utiliser pour pointer les nuances de son action.

Attention à ne pas tomber dans l’exercice de style. Mais notre façon d’écrire sera nettement améliorer si l’on se force à sortir de sa liste de vocabulaire habituelle et familière.

Technique d’écriture n°3 : Eviter de faire toujours la même construction de phrase

Tous les auteurs ont des automatismes d’écriture. On a tendance à écrire ses phrases de la même façon. C’est naturel et humain.

Toutefois, il s’agit d’un point de vigilance à connaître. Il s’agit simplement de varier la construction de ses phrases. Cela apportera du dynamisme à son texte. Un rythme trop répétitif lasse le lecteur

Cette technique d’écriture s’applique davantage à la correction, le moment où l’on peut prendre le temps de modifier ses phrases pour changer l’attaque, se soucier de leur longueur, etc.

Technique d’écriture n°4 : Eviter de surmultiplier les explications

« Show, don’t tell. » On ne répètera jamais assez cet adage de la technique d’écriture mère de la prose.

Plutôt que d’être dans une formulation explicative ou informative, veuille à mettre en scène ton récit et à recourir au dialogue à chaque fois que cela est pertinent.

Les explications et descriptions récurrentes mettent le lecteur dans une position passive. Il n’a pas à réfléchir ou à imaginer ce qui se passe puisque tout lui est dit. Or, il va commencer à décrocher du texte.

Il faut que le lecteur se questionne sur l’intrigue et sur les personnages, sur le devenir, la nature, les secrets des personnages. Il doit avoir envie d’obtenir les réponses à ses questions. Et pour cela, de continuer à lire. aussi, demande-toi toujours si tu peux faire autrement que de « dire » ou si tu n’as pas de meilleure alternative.

Technique d’écriture n°5 : Être précis dans son écriture

De la même façon qu’il faut colorer sa plume avec des verbes connotés, il faut éviter d’être trop neutre dans tout le choix de son vocabulaire.

Il faut laisser une impression au lecteur. Le texte doit être personnalisé en ayant recours à des termes qui sont précis. A la correction, il importe donc de relever la répétition des mots neutres ou imprécis.

Technique d’écriture n°6 : Créer un ascenseur émotionnel

Un bon roman joue avec les émotions du lecteur. On le fait monter en pression, on culmine, on redescend, on remonte, on culmine, on redescend encore. Cette ondulation narrative est la base d’un page d’un page turner.

Pense ton récit de manière à ce que ton action s’accélère et se ralentisse plusieurs fois, avec plus ou moins d’intensité.

Technique d’écriture n°7 : Donner des failles à ses personnages

Un personnage parfait est un personnage raté. Il faut éradiquer la perfection. La technique d’écriture suivante consiste à créer des personnages nuancés.

Ce sont ses failles qui donnent son intérêt à un personnage. On se fiche de ce qui arrive à quelqu’un de parfait. Tu dois absolument lui donner une personnalité avec des contradictions. Un être humain est une somme de contradictions qui changent.

Toutes ces failles t’assureront de créer des personnages multidimensionnels, donc crédibles et intéressants.

Technique d’écriture n°8 : Se demander si on ne peut pas réduire le nombre de mots

Moins de mots, c’est plus de puissance, donc plus d’émotion pour le lecteur. En résulte un roman plus dynamique.

Les auteurs débutants ont parfois l’illusion que plus on s’épanche en détails, plus le lecteur aura l’impression d’en avoir pour son argent.

Or, c’est le contraire qui s’opère. Le travail de l’auteur n’est pas de remplir des pages. Il n’est pas payé au mot. Son travail consiste à susciter des émotions chez son lecteur.

La question à se poser est la suivante : « puis-je l’expliquer de façon plus efficace en moins de mots ? »

Technique d’écriture n°9 : Comment rendre ce chapitre ou cette scène plus intéressant ?

La technique d’écriture suivante consiste à se poser cette question qui te permet de chercher les failles dans ta scène.

Qu’est-ce qui rendrait ma scène plus intéressante ?

Pour y répondre, tu vas chercher l’approximation, le flottement dans ta scène. Pour améliorer ton texte, tu dois le questionner, tu dois creuser les possible.

Technique d’écriture n°10 : Vérifier la crédibilité des réactions de son héros

Enfin, l’amateurisme d’un texte se révèle souvent au travers de personnages qui ne sont pas crédibles. Evite cette erreur en te demandant si la réaction de ton personnage est en phase avec ce qui tu as dit de lui.

« Dans le contexte de cette scène, avec la personnalité de mon héros, est-ce que j’aurais réagi comme lui ? »

Joue le rôle de ton héros. Si tu prenais sa place dans cette scène en ayant sa personnalité et son histoire, est-ce que tu réagirais de la façon que tu as décrite ?

Cette technique d’écriture est un moyen efficace de valider la crédibilité de la réaction de ton héros, donc la logique de ta scène.

Les grands points de la conversation :

– Donner trop de détails est contreproductif
– Les personnages doivent être imparfaits et suivre leur propre logique
– Questionner son texte permet d’améliorer son écriture
– Le but du roman est de procurer des émotions au lecteur

Écoutez l’épisode :

La fiche perso ultime

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap