Écoutez l’épisode :

Le foreshadowing est une technique puissante qui nécessite beaucoup, beaucoup de subtilité et de préparation.

LUCIE CASTEL

Attention, cet épisode contient des spoilers pour les films Sixième Sens, The Usual Suspects et Fight Club.

Ecrire un roman

Le foreshadowing ou l’art de semer des présages dans son roman

De l’anglais to foreshadow : présager, annoncer, préfigurer. Le foreshadowing est une technique narrative qui consiste à distiller tout au long du roman des signes avant-coureurs de ce qui va se passer dans la résolution ou dans le temps fort du récit.

Ces signes ne sont pas juste des indices. Ce sont des éléments qui ne prendront tout leur sens et toute leur importance que rétroactivement. Soit quand le lecteur aura connaissance de la résolution de l’intrigue.

Un auteur illustre qui a employé cette technique dans son oeuvre est Ernest Hemingway.

Les petits cailloux du foreshadowing

Les indices déposés par l’auteur pour préfigurer la vérité de son intrigue peuvent être de toute sorte. Il peut s’agir d’objets et de leur symbolique, il peut s’agir du comportement d’un personnage, il peut s’agir de la météo et de l’ambiance générale de l’histoire.

Bref, cela peut être des éléments très concrets ou plus abstraits mais qui tous seront interprétés après coup par le lecteur comme lui ayant prédit le dénouement.

Sur le moment, les détails paraissent totalement anodins et logiques. Mais quand on a la clé de la résolution, ils prennent un tout autre sens.

Le cas d’école : Sixième Sens de Shyamalan

Si l’on doit citer un exemple modèle de la technique du foreshadowing, ce serait le film Sixième Sens de Night Shyamalan.

Dans ce thriller fantastique de 1999, le réalisateur joue sur un revirement final qui nous fait réinterpréter de nombreuses scènes du film après coup, une fois que l’on a la clé du dénouement.

C’est technique est particulièrement adaptée aux genres du polar et du fantastique. Mais il s’agit d’une technique qui peut être employée dans n’importe quel genre littéraire ou cinématographique.

Surprendre le lecteur quand il s’y attend le moins

Le but n’est pas tant que le lecteur ait la sensation de suivre un jeu de piste avec des indices qui peuvent être des énigmes qu’il doit résoudre pour trouver le secret.

On veut seulement qu’il remarque assez les indices, que ceux-ci l’interpellent, que le lecteur constate une petite dissonance qui le rend perplexe. De cette façon, il sera impressionné qu’il aurait pu lire le roman d’une toute autre façon s’il avait eu la clé.

C’est quand on donne la révélation à la fin du livre que le lecteur repense à tous ces petits détails et ces symboles et se dit « mais bien sûr, j’aurais dû le voir venir ! »

Pour réussir le foreshadowing, les indices doivent avoir ce double sens qui fait que la première lecture est cohérente tout comme la seconde avec la clé.

Le leurre ou le hareng rouge (red herring)

Toujours en anglais, red herring est une expression qui désigne une fausse piste.

Il s’agit du nom d’une technique d’écriture qui a cette même fonction. Lancer le lecteur sur une fausse piste en lui indiquant des indices qu’il pense importants mais qui ne le sont pas pour la raison qu’il pensait.

Cette technique très similaire au foreshadowing a pour but d’induire le lecteur en erreur sur ce qu’est la vraie révélation finale en distillant des détails pour lui faire croire que l’intrigue prend une certaine direction.

A la différence du foreshadowing, les indices du hareng rouge sont clairement là pour le mettre sur une fausse voie. Mais cette voie est, encore une fois, toute aussi crédible dans le présent de la lecture que ne le sera la lecture avec la clé de l’intrigue.

Un exemple d’œuvre qui utilise cette technique est Les Dix petits nègres d’Agatha Christie.

Des techniques avancées

La technique du foreshadowing n’est pas facile à bien réaliser. Ainsi, pour qu’elle tombe juste, il faut préparer un maximum la distillation de ses indices. Et pour cela, la technique du plan détaillé reste la plus efficace !

Les grands points de la conversation :

– C’est quoi le foreshadowing ?
– Une technique valable pour tous les genres
– Sa petite sœur le red herring
– Une technique casse-gueule
– Le tout est une question de subtilité et de préparation

Écoutez l’épisode :

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap