Écouter l’épisode :

reussir scène de son roman

Réussir ses scènes pour réussir son roman !

Un roman est un enchaînement de chapitres qui se composent d’une ou plusieurs scènes. Pour réussir ton roman, il faut réussir tes scènes !

Une scène réussie, c’est une scène intéressante, équilibrée, crédible, dynamique, une scène qui est utile au récit et qui joue avec les émotions du lecteur.

Il y a évidemment une grande part de subjectivité pour déterminer si une scène est réussie, mais tu peux t’appuyer tout de même sur un socle comment de techniques narratives qui t’assurent d’écrire un récit solide et dynamique.

Je te propose 8 questions à te poser à l’étape de la relecture. Ces clés de correction vont te permettre de détecter les failles éventuelles pour réussir tes scènes.

Petit conseil : fais une coupure de 3 semaines entre la fin de ton premier jet et l’étape de la correction. De cette manière, tu prendras davantage de recul sur ton texte et tu le corrigeras avec plus d’objectivité.

1. Les informations données dans ma scène sont-elles inédites ou est-ce j’en parle ailleurs dans le récit ?

Evite les redites au maximum. Elles alourdissent ton récit. On a souvent peur que le lecteur oublie une information cruciale ou qu’il ne la comprenne pas si on ne la reformule pas plusieurs fois.

Fais confiance au lecteur. Il est attentif, surtout s’il est pris dans ton histoire. Il verra les répétitions.

2. Est-ce que la scène contient un enjeu, même un petit enjeu ?

Toute scène doit avoir un enjeu : il y a une progression potentielle (ou quelque chose à perdre) pour tes personnages et pour ton histoire.

Si la scène n’a pas d’enjeu, elle ne sert à rien, tu peux ventiler les infos dans d’autres scènes.

Aussi, demande-toi toujours « quel est l’enjeu ? » Tu dois pouvoir répondre à la question.

Si tu hésites, souvent ta scène est inutile.

3. Est-ce que les personnages sont impactés par la scène ?

Même légèrement, même indirectement, pour réussir tes scènes tu dois t’assurer qu’elles ont un effet sur tes personnages.

S’ils en ressortent dans la neutralité, tu peux probablement la supprimer et reventiler les informations données dans d’autres scènes.

4. La scène est-elle vraiment utile à l’intrigue principale ?

Chaque scène est une pierre à l’édifice de ton intrigue globale.

Demande-toi donc si la scène fait progresser l’intrigue. pporte-elle une pierre à l’édifi

Si ce n’est pas le cas, ou de manière vraiment trop périphérique, il faut probablement la supprimer.

5. Cette scène a-t-elle besoin d’autant de mots ?

Pourrais-tu « resserrer » ton texte ?

Lors de la correction éditoriale, tes interlocuteurs en maison d’édition seront souvent amenées à pointer des passages qu’ils te demanderont de « resserrer ». Autrement dit, de dire la même chose en moins de mots.

En effet, ton texte en sera plus puissant et fournira plus d’émotion pour ton lecteur.

Pose-toi la question de la concentration de tes idées dès ta correction.

6. Fais-tu appel régulièrement aux 5 sens du lecteur ?

N’oublie jamais que le lecteur doit pouvoir visualiser ton action de toutes les dimensions.

Il est fréquent de négliger certains des sens et de favoriser l’ouïe et la vision. On décrit ce que voient et entendent les personnages, mais on ne s’attardent pas sur ce qu’ils sentent ou goûtent.

Il n’est pas question de systématiquement se référer à chacun des cinq sens dans chacune de tes scènes, mais il faut bien penser à varier les sollicitations des sens du lecteur d’une scène à l’autre.

7. Est-ce que je pourrais ventiler ces informations dans d’autres scènes ?

Es-tu sûr que les informations que tu donnes sont à leur place dans une scène dédiée ? Ne pourrais-tu pas au final largement les mettre ailleurs ?

Ce n’est évidemment pas toujours le cas ! Mais tu dois te poser la question, toujours dans l’optique de resserrer ton texte pour plus de dynamisme.

8. Le lecteur se pose-t-il des questions sur mon intrigue ou mes personnages ?

Ton texte doit intriguer le lecteur. S’il se pose des questions sur les personnages ou l’action, il voudra continuer à lire pour en avoir les réponses. Peu importe le genre dans lequel tu écris, le suspense est un ressort essentiel d’un bon roman.

Rends le lecteur actif en créant ce suspense. Distille des indices dans tes scènes pour qu’il souhaite obtenir des réponses et tourner les pages !

Les grands points de la conversation :

– L’importance de faire une pause entre fin du premier jet et correction
– Avoir une stratégie de relecture bien au-delà de l’orthographe et la grammaire
– Supprimer les scènes inutiles tout en ventilant les informations inédites
– Le lecteur voit les redites et les répétitions

Écoutez l’épisode :

La fiche perso ultime

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap