Écoutez l’épisode :

Longueur des chapitres

Les règles de ton découpage en chapitres

Le chapitre est l’unité de ton roman. La narration est divisée en chapitres qui font avancer l’intrigue vers sa résolution. Chaque chapitre est rédigé avec une cohérence qui lui est propre (il s’y passe une action précise ; on en apprend plus sur un personnage : etc.) et s’intègre dans la globalité de l’histoire.

Qu’on écrive avec un plan ou pas, notre histoire se découpe en chapitres. Et quand on écrit avec un plan, on pense en amont la disposition des chapitres de façon à mettre en scène l’action de manière équilibrée dans chaque partie du roman (le début, le milieu, la fin).

Avant même de commencer à écrire, on peut déjà prévoir certains détails pratiques sur ses chapitres…

1. Prévoir le nombre des chapitres

Quand l’histoire détermine le nombre de chapitres…

Les jeunes auteurs se demandent souvent “mais combien de chapitres va bien pouvoir faire mon histoire ?”

Quand on écrit au fil de la plume, sans faire de plan, il est évidemment bien ardu de savoir à l’avance combien de chapitres on va écrire. Si ce n’est que l’expérience finit par nous donner une idée de notre productivité habituelle. On se retrouve souvent à écrire des romans de longueurs similaires.

Quand on écrit avec un plan, on peut se permettre le va-et-vient entre ce que l’histoire semble nous imposer et ce que nous nous voulons faire.

Une fois que tu commences à définir les contours de ton histoire, tu peux commencer à lister toutes les actions qui la composent et en définir autant de chapitres.

Ou quand l’auteur prend les commandes

Mais tu peux aussi appliquer une façon de pensée différente, à la fois perturbante et libératrice : tu as le droit de choisir tout simplement le nombre de chapitres que tu veux écrire. Tu peux décider que ton objectif est de faire tenir ton histoire sur 15, 20, 30 chapitres.

Une fois que tu t’es décidé, tu répartis ton action sur ces différents chapitres en équilibrant tes pivots entre le début, le milieu et la fin.

Tu peux alors répartir les enjeux de telle façon à faire monter la tension narrative et à maîtriser le rythme que tu veux créer pour ton histoire.

Evidemment on ne parle pas d’un nombre de chapitres que tu maintiens envers et contre tout avec rigidité. Tu te rendras compte au fil de l’écriture et à nouveau à l’étape de la correction, que certains chapitres méritent d’être scindés ou fusionnés, ou même supprimés.

Ce nombre de chapitres va évoluer. Mais l’idée est d’avoir une idée assez juste de la tendance que tu veux tenir.

Cette façon de procéder te permet de prévoir assez finement la longueur de ton roman avant même de l’écrire.

2. Prévoir la longueur de ses chapitres

Calculer le nombre de mots par chapitre

De la même façon que tu peux décider arbitrairement du nombre de chapitres que tu veux avoir dans ton roman, la taille des chapitres peut tout à fait être un choix préliminaire.

A toi de décider si tu souhaites plutôt des chapitres courts ou des chapitres plus longs.

La taille moyenne d’un chapitre varie fortement, entre 2500 et 5000 mots, avec un nombre conséquents de romans dont les chapitres font entre 3000 et 4000 mots.

On s’entend généralement sur l’idée qu’un chapitre de moins de 2000 mots est un chapitre court et qu’il vaut mieux ne pas être en dessous de 1000 mots. Au-delà des 5000 mots, on est sur du chapitre long, voire très long.

Tu peux déterminer la taille cible de ton roman à partir du nombre de chapitres et de leur taille moyenne. Ainsi, si tu prévois 30 chapitres de 2500 mots, tu sais que tu te lances sur un roman de 75 000 mots.

A l’inverse, tu peux aussi déduire le nombre de mots moyen de tes chapitres si tu as déterminé la taille cible que tu vises pour ton roman. Tu souhaites écrire un roman de 110 000 mots en 35 chapitres ? Tu pars sur des chapitres de 3200 mots en moyenne.

La longueur des chapitres est un outil du rythme

La longueur de tes chapitres n’est en fait pas arbitraire. Tu commences à le savoir, nous sommes des partisans de l’écriture avec un plan détaillé, car celui-ci nous permet d’avoir le contrôle sur notre histoire et de mettre en œuvre une intention littéraire.

Concernant la taille des chapitres, plus un chapitre est court, plus le rythme est rapide, saccadé. Au contraire, plus un chapitre est long plus le rythme se ralentit.

Choisir la longueur de ses chapitres, c’est un parti pris sur la cadence de son histoire. C’est un vrai choix narratif qui habille notre histoire.

D’une manière générale, on privilégie la régularité dans la longueur des chapitres. Certains chapitres peuvent être un peu plus courts, mais on n’alterne pas chapitres très courts et chapitres beaucoup plus longs.

Genres littéraires et taille de chapitres

La question du genre littéraire se pose naturellement, autant pour la taille des chapitres que la taille du roman en globalité.

Y a-t-il des règles à suivre concernant le nombre de mots selon les différents genres ?

Autant il n’y a jamais de règles strictes (il y aura toujours des contre-exemples de romans populaires qui ne sont pas dans la tendance), autant il y a des tendances à connaître en matière de longueur des chapitres, pour faire ses choix en connaissance de cause.

Le polar et la romance sont des genres où l’action se veut plus rapide. Le lecteur veut être entrainé dans une intrigue plus cadencée, avec une attente forte pour la résolution. Aussi, la tendance est aux chapitres plus courts.

A l’inverse, dans les genres de l’imaginaire, science-fiction et fantasy notamment, où le lecteur veut s’immerger dans un monde nouveau et apprendre à le connaître, les chapitres sont souvent plus longs.

En littérature généraliste, la tendance est à la concision, même si cela dépend fortement de l’histoire.

3. Un seul point de vue par chapitre

Ce n’est pas une règle stricte qu’un roman ne doive avoir qu’un seul point de vue par chapitre. De très bons romans tentent l’expérience de donner aux lecteurs une succession de points de vue dans un même chapitre.

Lucie Castel cite L’île des oubliés de Victoria Hislop qui en est un bon exemple.

Toutefois, l’exercice est périlleux.

Multiplier les points de vue dans un même chapitre, c’est prendre le risque non seulement de perdre le lecteur, mais de ne pas lui laisser le temps de se connecter aux différents personnages.

A vouloir donner la parole à trop de personnages, on sabote l’opportunité de vraiment creuser la psyché d’un, deux ou trois personnages.

Or, l’un des objectifs principaux de l’écrivain est d’établir une connexion entre le lecteur et ses personnages. C’est ce lien qui fera entrer le lecteur dans l’histoire. C’est à travers les personnages qu’il vit l’action.

Le lecteur lit le roman pour ressentir des émotions. Ce sont les personnages qui transmettent ces émotions.

Notre conseil : privilégie le point de vue unique dans chaque chapitre. Tu peux très bien alterner les points de vue – un chapitre du point de vue d’un personnage, le suivant du point de vue d’un autre personnage. Mais ne case pas tous tes points de vue dans un même chapitre.

De même, ne tente pas de surmultiplier les points de vue dans ton roman. Au maximum, jongle avec 3 points de vue. Un ou deux est le schéma optimal.

4. Penser le chapitre comme un mini roman

Nous avons vu le chapitre dans la globalité du roman, voyons maintenant ses caractéristiques singulières.

Envisage chaque chapitre comme un mini roman. Tu dois écrire chaque chapitre de telle manière à ce qu’il y ait un début, une montée de l’action et une résolution.

Cette résolution peut être une chute abrupte, ce qu’on appelle un cliffhanger (ou cliff). Ta fin est en fait une ouverture sur une nouvelle situation périlleuse.

Dans tous les cas, ton chapitre apporte toujours des éléments nouveaux au lecteur, sur l’intrigue, sur les personnages, et il fait avancer l’histoire.

Tu ne dois jamais avoir l’impression d’écrire des chapitres de remplissage. Un chapitre ne doit jamais avoir pour mission de faire patienter le lecteur avant le chapitre suivant où il se passe vraiment quelque chose. Chaque chapitre doit avoir un intérêt en soi.

La publication sur des plateformes en ligne, chapitre à chapitre, est souvent un bon exercice pour intégrer cette logique du “chaque chapitre compte” et avoir le retour de lecteurs sur la tension narrative qu’on réussit à créer (ou non) dans un chapitre.

5. Ecrire son chapitre avec un mini plan détaillé

Une astuce que nous aimons particulièrement à LICARES, c’est de commencer chaque séance d’écriture avec 5 minutes de planification.

Concrètement, avant de te lancer dans un nouveau chapitre, prends le temps de faire la liste de toutes les actions que tu prévois entre le contexte de départ et le point d’arrivée dans ce chapitre.

Il ne s’agit pas d’écrire deux fois le chapitre. Tu ne vas pas rentrer dans le détail et faire des paragraphes. Mais tu vas quand même passer en revue toutes les actions qui se déroulent de manière à ne pas avoir à imaginer ce qui va se passer au moment où tu écris.

Tu as ta feuille de route, ton travail consiste ensuite à mettre la chair et les émotions pour mettre en scène ces actions.

Cela t’évite les blocages d’inspiration. Tu ne t’arrêtes plus en plein milieu de l’écriture pour te demander ce qui peut bien se passer ensuite. Tu l’as déjà décidé.

Cette technique peut te faire gagner beaucoup de temps et te rendre plus efficace pour équilibrer l’action dans ton chapitre et éviter les digressions.

Les grands points de la conversation :

– Choisir la longueur de ses chapitres avant l’écriture
– Les avantages à prévoir ces éléments dès le départ
– La taille idéale d’un chapitre
– Les grandes tendances par genre
– Ne jamais sacrifier un chapitre !

Écoutez l’épisode :

La fiche perso ultime

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap