Écoutez l’épisode :

Les éditeurs qui publient de la romance publient normalement tous ses sous-genres. Ils guideront l’auteur pour définir la catégorie précise dans laquelle ils vendront son texte.

LUCIE CASTEL
Ecrire une romance

La romance et la littérature sentimentale

La romance est un genre dont les codes nous ont été rapportés des auteurs anglais et américains de littérature sentimentale. Par facilité, on parle de manière interchangeable de romance et de littérature sentimentale. Dans les librairies et sur Internet, les deux termes renvoient au même type de romans.

Une romance, c’est un récit centré autour d’une histoire d’amour entre deux personnes. La fin heureuse est de mise.

Ce qui fait la romance

De nombreux romans mettront en scène des histoires d’amour, mais pour qu’il s’agisse de romance, l’histoire d’amour doit se positionner comme la raison d’être du récit.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’un récit est souvent à la croisée de plusieurs genres car les thèmes qu’il aborde sont fondateurs de différents genres. Ainsi, une même histoire peut explorer une enquête policière et une histoire d’amour. L’arrivée d’extraterrestres et une histoire d’amour. Un drame familiale et une histoire d’amour.

C’est l’élément central du récit qui détermine le genre dans lequel l’histoire se classe. Pour que le récit soit une romance, il faut que l’histoire d’amour soit véritablement le centre névralgique et qu’il n’y ait pas de roman sans elle.

Ses nombreux sous-genres

Comme tous les grands genres littéraires, la romance se subdivise en de nombreux sous-genres. En voici les principaux.

Si la romance est la catégorie principale dans laquelle se classe l’histoire, une histoire qui se passe dans un contexte particulier aura pour sous-genre ce contexte-là.

La romance contemporaine

Les histoires de la romance contemporaine se déroulent dans notre réalité et abordent les problématiques sociale de notre monde contemporain. C’est le sous-genre le plus connu et le plus publié à travers le monde.

D’un point de vue temporel, il concerne toute histoire qui se déroule de la Seconde Guerre mondiale à nos jours, mais les auteurs abordent principalement l’époque du moment de l’écriture.

Un exemple de romance contemporaine : Nous deux à l’infini, Fleur Hana

La romance historique

Par opposition à la romance contemporaine, toute histoire qui se déroule dans notre réalité avant la Seconde Guerre mondiale est de la romance historique. Il y a évidemment des périodes historiques plus populaires que d’autres, des modes qui vont et qui viennent.

Citons les romances qui prennent place à l’époque médiévale, à la Première Guerre mondiale ou encore à l’époque victorienne par exemple.

Ce qui différencie la romance historique du roman historique : l’époque n’est qu’un écrin, un contexte, et l’histoire d’amour reste bien le fondement du récit.

Un exemple de romance historique : Il était une fois, Eloisa James

La romance paranormale

Le mélange fantasy / fantastique / horreur + romance a son nom ! On parle de romance paranormale. Elle est l’alliance d’une romance et d’un contexte surnaturel.

Souvent, la romance paranormale met en scène une histoire d’amour entre une humaine et une créature surnaturelle (vampire, loup-garou, elfe, sorcier, ange, démon…), mais elle peut aborder tous les thèmes des littératures de l’imaginaire.

Un exemple de romance paranormale : Twilight, Stephenie Meyer

La romance policière

Et la combinaison du polar et de la romance ? Elle donne la romance policière ou suspens romantique (de l’anglais : romantic suspense).

L’histoire d’amour se déroule sur fond d’énigme policière. Là encore, le polar est un contexte, une ambiance et un prétexte. Ce qui fait l’histoire, c’est bien la relation qui se noue entre les deux protagonistes.

Un exemple de romance policière : Secrets explosifs, Laura Griffin

La romance érotique

Il est un sous-genre qui se définit par l’aspect charnel de la relation entre les personnages. C’est la romance érotique.  Elle propose un contenu sexuellement plus explicite et plus récurrent que les autres sous-genres.

Contrairement au roman érotique ou à la pornographie, il ne s’agit pas de présenter du sexe pour du sexe. L’histoire d’amour légitime les ébats et ils ponctuent la progression et la résolution de celle-ci.  

Un exemple de romance érotique : Beautiful Disaster, Jamie McGuire

Et tous les autres !

Notre liste est loin d’être exhaustive, mais nous pouvons aussi citer :

  • La romance gothique
  • La Dark romance
  • La romance homosexuelle
  • Romance Young Adult
  • Romance New Adult (aussi renommée par certains éditeurs New romance)

Certains sous-genres sont peu présents dans l’édition française, car ils sont très ancrés dans la culture et les représentations culturelles, sociales et religieuses américaines. Par exemple, la romance spirituelle (ou romance religieuse) et la romance multiculturelle.

Certains de ces sous-genres se subdivisent encore pour donner lieu à des catégories encore plus précises. Notons par exemple la romantic fantasy et la romance futuriste si l’on veut creuser la romance paranormale.

A cela s’ajoutent les catégories marketing et les tropes

La romance est un genre où les phénomènes de mode sont très prégnants. Ainsi, les lecteurs et lectrices vont rechercher des histoires avec certains éléments précis que les éditeurs utiliseront comme catégories supplémentaires pour qualifier votre roman.

Les auteurs eux-mêmes peuvent avoir envie d’écrire une histoire de ce contexte précis. On parle d’écrire dans une niche. Le public d’une niche peut être plus ou moins nombreux selon le thème et selon la médiatisation de la niche à un moment donné.

Quelques exemples de contextes particuliers et populaires :

  • Amour au travail (workplace romance)
  • Amour en vacances (holiday romance)
  • Milieu des bikers
  • Univers de cow-boys
  • Milieu militaire
  • Pirates
  • Voyage dans le temps (time travel)
  • Vampires

Enfin, un autre moyen de qualifier sa romance est à travers les thèmes abordés (on peut aussi parler de tropes, de schémas narratifs récurrents).

La catégorie du type de héros masculin mis en scène (qui se recoupe souvent avec le contexte) :

  • Le millionnaire / milliardaire
  • Le bad boy
  • Le cowboy
  • Mâle alpha
  • Docteur
  • Espion

Le thème central ou le trope central de l’intrigue :

  • Triangle amoureux
  • D’ennemis à amants
  • D’amis à amants
  • Premier amour
  • Deuxième chance

A noter que ces catégories sont comme des mots-clés qui viennent expliciter au lecteur ce qu’il va trouver dans la romance. Ce ne sont pas les sous-genres à proprement parler.

Les genres connexes à la romance

Dans le giron de la romance, on trouve d’autres genres qui lui sont souvent associés et qui sont parfois aussi publiés par les maisons d’édition qui éditent la romance.

Les histoires de ces genres connexes mettent une histoire d’amour à l’honneur mais un autre thème prend précédence : l’expérience de femme.

La Chick Lit

La chick lit ou chick literature (la “littérature de meuf”, si on voulait traduire…) est l’un de ces genres associés à la romance mais qui n’en est pas complètement. La chick lit suit les aventures d’un personnage féminin sur un ton humoristique, bienveillant, nourri d’auto-dérision.

De nombreuses comédies sentimentales rentrent dans ce genre, dans lequel l’histoire d’amour est un ressort pour que l’héroïne se réalise dans son identité propre et trouve le bonheur – mais elle est seulement l’un des ressorts et pas l’élément fondateur du récit.

Un exemple de roman Chick Lit : Le Journal de Bridget Jones, Helen Fielding

Le Feel good

On qualifie de Feel good (“qui fait du bien”), un type de roman dont l’intrigue apporte du réconfort et laisse le lecteur avec une vision positive de la vie ou du futur pour ses personnages. De nombreux romans empruntent bien sûr ces éléments au Feel good.

Le genre est souvent associé à la romance car il met en scène principalement des héroïnes, et l’un des éléments d’intrigue récurrent est une histoire d’amour. De nombreux éditeurs utilisent de manière interchangeables “Feel good” et “comédie romantique” (comme ils peuvent aussi le faire pour la Chick Lit).

Mais il est une fois de plus question du point central du récit. La raison d’être du roman n’est pas l’histoire d’amour.

Un exemple de roman Feel good : Ce qui fait pleurer les crocodiles, Lucie Castel

Les grands points de la conversation :

– Le grand genre de la romance
– Les principaux sous-genres
– Sous-genres ou catégories marketing ?
– Et la chick lit ?

Écoutez l’épisode :

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap