Écoutez l’épisode :

Si tu démarres tout juste ta carrière d’auteur et que tu veux placer une série d’emblée auprès d’un éditeur, prépare-toi à devoir être rusé.

LUCIE CASTEL
Ecrire une série

Les séries, un format très populaire !

Parmi les questions des auditeurs de notre podcast Devenir écrivain, celle qui revient sans doute le plus souvent est : comment écrire une série ?

Nous constatons que de très nombreux auteurs sont attirés par ce format. Et pour cause ! N’est-ce pas excitant de développer tout un univers ou toute une galerie de personnages au-delà d’un seul volume ?

Mais qu’on aura du mal à vendre à un éditeur…

On pourra croire que les séries se vendent bien et que les éditeurs les recherchent en priorité. Après tout, les derniers grands succès cinématographiques ou télévisuels tirés de romans ne le sont-ils pas de séries ?

Mais c’est l’arbre qui cache la forêt. En vérité, dans les librairies, les séries sont un plus gros risque commercial que les oneshots. En fait, les éditeurs sont même très, très frileux de signer des séries, qui plus est s’il s’agit d’un tout nouvel auteur.

Oui les séries attirent le cinéma et encore plus la télévision. Tout simplement parce qu’elles sont plus faciles à adapter. La série est déjà cadencée, sa narration est découpée en épisodes. Mais attention de ne pas laisser ce prisme biaiser vos attentes quand vous vous lancez à la recherche d’un éditeur.

Privilégiez le oneshot ou la série “extensible”

Pour un auteur débutant, il sera clairement plus facile de placer un tome unique qu’une série auprès d’un éditeur.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de ne pas commencer en proposant une série de plus de 3 volumes. Il est encore possible de placer des trilogies, avec parfois la mise en garde de l’éditeur que si les deux premiers tomes ne se vendent pas, le 3e pourrait ne pas voir le jour.

Une alternative qui a aussi du succès est d’écrire des tomes compagnons : chaque tome peut être lu et compris indépendamment (donc acheté indépendamment) mais ils font partie du même univers.

Dans la même idée, on peut développer un premier arc narratif de sa série sur 1 à 3 volumes, afin de présenter le projet à l’éditeur comme pouvant se suffire à lui-même sur 1 à 3 volumes, mais lui expliquer la possibilité d’étendre la série si elle remporte l’approbation du public.

Conseils d’écriture d’une série !

Ces mises en garde n’ont pas pour vocation de vous démotiver si vous êtes lancé dans l’écriture d’une série. Au contraire ! Vivez votre rêve et laissez votre imagination vous porter !

Mais nous avons à cœur chez LICARES que vous soyez le plus informé possible et que vous fassiez tous vos choix créatifs en connaissance de cause pour ne pas subir des déconvenues inattendues.

Travailler avec un plan (surtout pour une série)

Si nous conseillons d’ordinaire de travailler avec un plan, cela est encore plus indispensable de notre point de vue quand il s’agit d’une série.

Il faut même faire deux plans :

  • Le plan global de toute la série : celui-ci n’est pas détaillé mais il donne une vision globale du découpage de notre narration par tome. Il va permettre de bien équilibrer l’action entre les tomes.
  • Le plan de découpage des chapitres de chaque tome : il comprend les 3 pivots des actions principales qui se passent dans ce tome.

Une série est brillante quand des détails du tome 1 annoncent les événements du tome 6 ou 7. Aussi, il ne faut pas l’écrire au fil de l’eau mais vraiment prévoir les éléments majeurs qui vont se passer. C’est le principe du foreshadowing, qu’on ne peut réussir que si on a une vision globale de sa série.

Approfondir ses fiches de personnages

Les personnages vont évoluer sur plusieurs tomes, il faut les penser sur la série entière.

Il va leur arriver bien des péripéties. Pour que les personnages restent crédibles, il faut anticiper comment ils vont évoluer sur chaque tome, et globalement entre le début et la fin de la série. Il est toujours question de gérer la série dans sa globalité.

Scénariser chaque tome comme s’il était unique

Chaque tome doit pouvoir se suffire à lui-même en tant qu’expérience de lecture. Aussi, chaque tome doit avoir sa propre intrigue, son action bien équilibrée, ses propres dénouements.

Aucun tome (et surtout pas le premier) ne doit être un tome de présentation de l’univers ou de remplissage.

Les grands points de la conversation :

– Pourquoi les séries ne se vendent pas
– Mais sont les plus gros succès du box office
– La différence entre saga et série
– Les deux plans pour écrire une série
– Comment soumettre une série à un éditeur ?

Écoutez l’épisode :

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment