Écoutez l’épisode :

Le marché du livre fermé

Le marché du livre touché de plein fouet par la crise du coronavirus

Du côté des libraires

Alors que les Français prennent leurs marques dans ce second confinement de novembre 2020, les libraires ont fait l’actualité en protestant la fermeture de leurs établissements. Les livres ne sont pas considérés par le gouvernement comme des produits essentiels. Les bibliothèques sont elles aussi fermées.

Cette décision a engendré la fermeture des rayons livres des grandes surfaces et grands magasins. En cascade, les rayons de produits qui ne sont pas jugés de première nécessité ferment aussi.

De nombreux libraires qui avaient mis en place des systèmes de “click and collect”, pour tenter de conserver une activité, ne peuvent quand même pas ouvrir du tout.

La crise du marché du livre précède le COVID. La librairie indépendante française est depuis de nombreuses années dans la tourmente. D’abord fragilisée par la concurrence des grandes surfaces, l’étau se resserre sur elles chaque jour que croit l’utilisation des services en ligne pour l’achat de livres. Et par service en ligne, entendons le géant Amazon, le plus gros vendeur de livres au monde.

Rappelons d’ailleurs que vendre des livres était la finalité première d’Amazon. La société a commencé comme une boutique en ligne de livres avant de se diversifier à tous les produits possibles et imaginables.

La crise sanitaire vient porter un nouveau coup à un commerce déjà très fragile. Il ne s’agit pas pour nous de débattre sur le caractère essentiel ou non du livre, mais de voir les conséquences de la crise sanitaire pour les acteurs de la chaîne et surtout pour les auteurs.

Du côté des éditeurs

Les éditeurs ont un rôle pivot dans la marché du livre. Les petits et moyens éditeurs font une bonne partie de leur chiffre d’affaires grâce aux ventes réalisées dans les salons du livre. Or, ceux-ci ont été annulés en masse depuis le début de la crise. Tous les salons du premier trimestre 2021 ne devraient pas non plus avoir lieu.

C’est un manque à gagner énorme pour ces petites structures.

Quant aux grands éditeurs, avec les librairies et les grandes surfaces fermées, c’est une part fondamentale de leurs canaux de distribution qui est bloquée.

Ne parlons pas de tous les autres acteurs de la chaîne du livre : imprimeurs, diffuseurs, distributeurs… qui travaillent au ralenti.

Les conséquences de la crise pour les auteurs

Moins de prise de risque

Les librairies et les grandes surfaces rouvriront. Les éditeurs avec une trésorerie suffisante pour dépasser la crise reprendront leur activité. Mais avec quelle stratégie éditoriale ?

Le risque pour les auteurs n’est pas tant que les éditeurs arrêtent de publier des textes mais qu’ils soient encore plus sélectifs sur ce qu’ils choisissent pour diminuer au maximum les risques d’échecs commerciaux.

Minimiser les risques, c’est par exemple se retrancher derrière les “valeurs sûres” plutôt que de parier sur de nouveaux auteurs. C’est miser sur des traductions de best-sellers anglo-saxons plutôt que de mettre des fonds sur de nouveaux auteurs français.

L’année 2020 et certainement l’année 2021 seront des années très difficiles, car même si l’auteur décroche un contrat d’édition, les canaux de vente sont moins nombreux qu’auparavant.

Encore plus de professionnalisme attendu

Cela étant dit, il est trop tôt pour te décourager même si tu es un jeune auteur qui allait soumettre son premier manuscrit.

Plus que jamais en temps de crise, les êtres humains ont besoin de l’exutoire qu’est l’art et la création artistique.

Le littérature n’est pas prête de devenir obsolète. L’imaginaire et la créativité humaine sont les moteurs de notre renouveau et de notre bien-être. De nouveaux textes seront toujours publiés et de nouveaux auteurs continueront à faire carrière.

Toutefois, si la sélection devenait plus poussée parmi les comités de lecture, il est essentiel que les auteurs présentent un texte le plus soigné possible. De même, le dossier de soumission sera un argument de vente encore plus important.

Que ce soit la formation de LICARES ou une autre, mets toutes les chances de ton côté !

Le futur du livre est numérique ?

L’ebook contre-attaque

La France a mis longtemps à parier sur le numérique. Que ce soit les acteurs de la chaîne du livre ou les lecteurs eux-mêmes, les habitudes de lecture sur liseuse, puis tablette, puis téléphone, se sont développées plus lentement que dans d’autres pays.

Outre l’attachement du public à la sensation du papier et au fait de tourner les pages, les professionnels du livre craignaient la déferlante du piratage qu’a connu le monde de la musique et du cinéma. Il serait toutefois trop simpliste de comparer la crise du marché du livre à celle du CD ou du DVD.

Ne minimisons pas les efforts des éditeurs et des grandes librairies ces dernières années pour rentrer plus massivement dans le marché du livre numérique. Pratiquement tous les éditeurs vendent aussi leurs livres au format numérique. Si Amazon a imposé son monopole comme plateforme de vente, la plupart des éditeurs vendent aussi sur leur propre site Web et sur les grandes plateformes concurrentes.

Et les lecteurs ? Tout semble indiquer que la crise sanitaire accélère l’acclimatation au livre numérique d’une partie des lecteurs partout en Europe.

L’auto-édition fera-t-elle de nouveaux adeptes ?

Imaginons un scénario où le livre numérique continuerait à prendre de l’ampleur, voire où les éditeurs seraient de plus en plus nombreux à proposer un contrat pour les droits numériques d’un roman et non les droits papier.

Dans un tel contexte, il serait légitime que de plus en plus d’auteurs se tournent vers l’auto-édition. Un auteur qui s’assure que son texte est d’une qualité professionnelle et qui étudie le marketing du livre sur Amazon sera-t-il toujours aussi attiré par la légitimité apportée par la maison d’édition et son savoir-faire commercial ? Alors que les lecteurs sont beaucoup moins regardant sur l’origine du livre quand ils achètent un ebook ? Et surtout que la rémunération de l’auteur passe de moins de 10% à 70% du prix de son livre quand il vend seul sur Amazon ?

Le pronostic de Licares est l’émergence encore plus forte d’une génération d’auteurs hybrides, qui publient à la fois en maison d’édition et s’essayent aussi à l’auto-édition.

L’audiobook, la 5G du livre ?

Parmi les marchés émergents qui vont marquer le futur du livre, citons le livre audio ou audiobook. De la même façon que le podcast fait désormais concurrence aux vidéos dans le marché de divertissement, de plus en plus d’éditeurs de par le monde doublent leurs sorties papier/ebook d’une sortie en livre audio.

A l’heure actuelle, seuls les grands éditeurs en France se lancent dans cette démarche encore très coûteuse. Il y a certainement un train à prendre en marche ! Un train dans lequel les auteurs en auto-édition aussi se lanceront avec la démocratisation des outils de production des livres audio.

En conclusion, ce n’est pas le moment pour les jeunes auteurs de se décourager. La crise du marché du livre ne veut surtout pas dire la fin de la publication de romans, dans une forme ou une autre. L’aventure est loin d’être terminée avant même d’avoir commencé. Ta priorité : écrire ton roman du mieux que tu le peux !

Les grands points de la conversation :

– Les librairies plus que jamais en péril
– Tous les acteurs de la chaîne du livre souffrent
– Le ciel est gris pour les auteurs mais ce n’est pas leur première tempête
– Il y aura toujours des perspectives pour de nouvelles carrières

Écoutez l’épisode :

La fiche perso ultime

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap