Écoutez l’épisode :

Inscris-toi à la Masterclass gratuite !

Jeudi 24 septembre à 20h00, heure de Paris, Lucie Castel te propose une masterclass virtuelle et gratuite sur le thème : 5 secrets pour être édité.e !
Si tu souhaites savoir comment multiplier tes chances de trouver et de séduire un éditeur, assiste à cette classe d’1h30 en t’inscrivant sur la page suivante :

Comment créer des personnages (pour ne pas les rater) ?

Créer des personnages

Quand est-ce qu’un personnage est raté ?

Un lecteur qui n’aime pas ton personnage peut l’expliquer de deux façons. Il peut trouver le personnage détestable. Celui-ci incarne le genre de personne qu’il n’aime pas. Mais il peut aussi le trouver plat, insipide, inintéressant. Bref, en un mot : raté.

Tu veux à tout prix éviter que les lecteurs ressentent de indifférence envers ton personnage. Qu’ils l’adorent ! Qu’ils le détestent ! Mais surtout qu’ils n’aient pas l’impression d’un personnage dont ils ne retiendront rien.

L’auteur doit créer des personnages avec la plus grande attention car ils sont l’un des deux piliers d’un roman réussi. Les 2 piliers qui, a minima, font les bonnes histoires sont : une histoire correctement cadencée au niveau des enjeux et un personnage emblématique.

Ainsi, un personnage raté met tout ton roman en danger. Il peut condamner ton histoire, tout aussi originale et équilibrée qu’elle soit.

L’outil ultime : la fiche de personnage

Avant de rentrer dans le détail des 7 erreurs qui font un personnage raté, nous te donnons notre meilleur conseil pour toutes les éviter.

Créer des personnages

Remplis une fiche de personnage détaillée pour ton protagoniste. Prends le temps de réfléchir à tous les détails qui te permettront non seulement de le faire parler, bouger, réagir avec cohérence, mais qui créeront sa profondeur et tout son intérêt.

Ce temps de travail préparatoire est loin d’être du temps perdu ! Au contraire, il te permettra d’être beaucoup plus efficace et percutant dans l’écriture.

Télécharge gratuitement notre modèle de fiche de personnage. Nous avons créé le modèle le plus complet et le plus pratique pour les écrivains de tous les genres

Erreur n°1 : Ton personnage est trop parfait !

Si ton personnage est parfait, il est raté.

En effet, tu le condamnes à susciter l’indifférence du lecteur, ou au mieux son irritation. Un héros qui est trop plein de qualités et de dons ne peut pas susciter l’empathie du lecteur.

On est sûr qu’il va toujours s’en sortir ! S’il est parfait, alors il n’a besoin d’aucun perfectionnement. Il ne sera pas transformer par les événements de l’histoire.

C’est la faille, c’est la fragilité qui permet de créer un lien de solidarité. C’est parce que le héros est perfectible qu’il est intéressant de suivre comment il va changer au cours de l’histoire.

Un personnage parfait manquera forcément de crédibilité puisque personne dans la vraie vie n’est parfait !

La solution ? Dose savamment les qualités et les défauts dans ta fiche de personnage pour que ton protagoniste représente bien les différents états de l’expérience humaine.

Erreur n°2 : Ton personnage n’est pas vraisemblable !

Un bon romancier est un bon illusionniste. Il faut qu’il donne l’impression au lecteur que le monde dans lequel se déroule l’intrigue, mais aussi les personnages, pourraient exister.

C’est ce qu’on appelle le principe de vraisemblance. Il est l’un des principes fondamentaux d’un roman réussi. Rapporter aux personnages, cela veut simplement dire que les personnages pourraient exister dans la vraie vie.

Ils sont humains. Donc ils ne sont pas parfaits. Ils ne sont pas non plus complètement diaboliques.

Inspire-toi de la vie réelle ! Fais l’inventaire des émotions humaines et pose-toi la question des situations qui les déclencheraient chez ton personnage.

Erreur n°3 : Ton personnage n’est pas cohérent avec lui-même !

Non seulement il faut que ton personnage soit vraisemblable, mais il faut que sa propre logique soit ferme.

Ton personnage doit réagir en cohérence avec ce qu’il a fait jusque là. Le lecteur ne doit pas éprouver de la confusion quant aux actions de ton personnage (sauf si cela a du sens dans ton intrigue et fera l’objet d’une explication).

Sans que ton personnage soit pour autant 100% prévisible, le lecteur doit quand même avoir une compréhension de sa personnalité pour qu’il l’identifie et le suive.

Le lecteur doit pouvoir se dire : « Mais oui, ce perso ne pouvait pas réagir d’une autre façon à ce stade de l’histoire. »

Erreur n°4 : Tu n’as pas assez modélisé ton personnage !

Pour qu’un personnage soit reconnaissable, pour qu’il ait vraiment son identité propre, tu dois le modéliser.

Modéliser son personnage, c’est tout simplement réfléchir à la façon dont il va s’animer dans ton histoire. Comment il va parler, bouger, réagir.

Grâce à ta fiche de personnage, tu vas explorer sa personnalité, mais tu vas aller beaucoup plus loin. Tu vas imaginer tout ce qui le rend unique, de telle manière à le faire vivre et interagir sans difficulté et avec cohérence lors de l’écriture.

Ta fiche de personnage peut t’entrainer à penser à de nombreux détails… que tu ne mettras pas dans ton roman. Peu importe ! Toutes ces informations supplémentaires sur ton personnage participent à sa modélisation.

Erreur n°5 : Ton personnage n’a pas d’aspirations dans la vie !

De même que les êtres humains ont tous des aspirations dans la vie, que ce soient de simples rêves ou des projets qu’ils mèneront à terme, ton personnage doit avoir des envies.

Cela participe de sa crédibilité, de sa vraisemblance.

Ses aspirations peuvent être de toutes sortes, plus ou moins ambitieuses. Mais elles permettent de créer tes personnages de telle façon qu’ils envisagent l’avenir et ne sont pas juste prisonniers de leur passé ou de leur présent.

Tu rajoutes aussi de la tension en opposant l’aspiration de ton héros et ce vers quoi l’histoire l’entraîne. Est-ce que le dénouement lui donnera son rêve ou le fera changer d’idée ?

Erreur n°6 : Ton personnage est juste unidimensionnel !

Tu as peut-être évité l’écueil du personnage parfait, mais est-ce que tu montres vraiment plusieurs aspects de sa personnalité dans ton histoire ?

Tu vas créer des personnages unidimensionnels si tu ne mets en avant qu’une seule de leurs caractéristiques. Non seulement tu caricatures alors ton personnage, ce qui n’est plus crédible, mais tu vas rendre ton personnage prévisible.

Pense ton intrigue de manière à multiplier des occasions de montrer plusieurs facettes de ton personnage.

Réfléchis pendant l’étape de la fiche de personnage à la façon dont il agit ou se comporte avec différentes personnes selon qu’elles lui sont proches ou non. Imagine des situations où ses qualités et ses défauts transparaissent.

Erreur n°7 : Ton personnage est caricatural !

Car de même que l’on déteste les personnages parfaits, on déteste les personnages caricaturaux.

L’auteur ne doit jamais exagéré à moins de centrer son intention littéraire clairement autour de cette exagération. Mais même dans la parodie, les personnages surprennent et évoluent.

Attention à ne pas forcer le trait de peur à ce que le lecteur n’ait pas compris que ce trait de personnalité était prédominant chez le personnage.

On a tendance à en faire trop parce qu’on a peur que le lecteur passe à côté du message.

C’est un écueil que font de très nombreux auteurs lors de leur premier jet, même les plus expérimentés. Pas de panique ! C’est à la correction souvent qu’on retrouve la mesure.

Rappelle-toi seulement que le trop est l’ennemi du bien. Le lecteur est concentré sur ton texte et tu n’as pas besoin de lui rappeler les choses lourdement pour qu’il les comprenne.

Montre-les lui avec justesse dans les dialogues et dans l’action, ne lui explique pas encore et toujours.

Erreur bonus : Ton personnage incarne ton fantasme !

Créer des personnages… de tes rêves

Qu’est-ce qu’il est tentant de créer ses personnages en mettant tout ce qu’on aimerait être ou tout ce qu’on aimerait rencontrer dans la vraie vie !

C’est la meilleure façon de faire un personnage trop parfait ou un personnage trop contradictoire. Dans les deux cas, un personnage raté.

Encore une fois, tout est une question d’équilibre. Tu peux très bien créer un personnage de mannequin millionnaire ingénieure de la NASA ceinture noire de ju-jitsu si tu compenses ses dons par des faiblesses qui la rendront attendrissante, humaine et perfectible.

L’admiration du lecteur va venir de la force que ton protagoniste met dans sa transformation pour dépasser ses failles.

Inscris-toi à la Masterclass gratuite !

Jeudi 24 septembre à 20h00, heure de Paris, Lucie Castel te propose une masterclass virtuelle et gratuite sur le thème : 5 secrets pour être édité.e !

Si tu souhaites savoir comment multiplier tes chances de trouver et de séduire un éditeur, assiste à cette classe d’1h30 en t’inscrivant sur la page suivante :

Les grands points de la conversation :

– La fiche de personnage est ton outil précieux pour créer des personnages
– La perfection est toujours haïssable
– Eviter la caricature pour rester crédible
– Prendre appui sur le réel et les réactions humaines
– Se faire plaisir sans tomber dans le pur fantasme
– Bien doser les qualités et les défauts !

Écoutez l’épisode :

La fiche perso ultime

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap