Écoutez l’épisode :

Comment écrire une série de romans

Pourquoi une mise en garde sur le fait d’écrire une série ?

Si tu es auditeur ou auditrice de notre podcast, tu m’as déjà entendue te déconseiller de commencer ta carrière d’auteur en proposant une série à la publication.

Pourquoi ? Les séries ne sont-elles pas populaires auprès du public ? Ne permettent-elles pas à l’auteur d’approfondir davantage son univers et ses personnages ?

Quand on veut être publié en maison d’édition, il faut comprendre la logique commerciale des éditeurs. N’oublie pas qu’une maison d’édition est une entreprise. Certes, une entreprise passionnée par les livres et la création littéraire, mais une entreprise.

Signer un nouvel auteur, c’est prendre un risque financier sur son livre. Il est donc plutôt logique que les éditeurs préfèrent s’engager sur un seul tome avec un auteur qu’ils ne connaissent pas. Si le livre ne se vend pas malgré leurs efforts, ils minimiseront leurs pertes, que ce soit sur tes à-valoir ou sur la décision de ne peut-être pas sortir les tomes suivants et donc d’avoir une série incomplète.

Je ne cherche pas à te décourager d’écrire une série, mais je t’invite à être stratégique.

Dans tous les cas, si tu as déjà une série ou qu’elle est en cours d’écriture, propose-la toujours à un éditeur ! Le pire qui puisse se passer, c’est qu’il te dise non. Et si les refus s’enchaînent, peut-être peux-tu décider d’écrire un tome unique, un one-shot, et de proposer ta série plus tard, une fois que tu as déjà fait tes marques avec ce livre dans ta maison d’édition.

La stratégie des tomes compagnons

Il y a deux types de séries.

  • Ce qu’on appellera les “séries classiques” : elles emmènent le lecteur dans un voyage souvent linéaire dans le temps, où une même action se déroule sur plusieurs tomes. Parfois, le protagoniste change d’un tome à l’autre. Mais les grands éléments d’une intrigue globale se répartissent sur plusieurs tomes.
  • La série en “tomes compagnons” : chaque tome prend place dans le même univers et c’est l’univers qui fait la continuité de la série. Mais chaque tome propose une histoire qui se suffit à elle-même et qui n’a pas besoin des autres tomes pour être comprise, même si évidemment, des éléments d’une intrigue plus globale ou des clins d’œil aux autres tomes peuvent être disséminés.

Dans un objectif de publication en maison d’édition, présenter une série en tomes compagnons peut rassurer les éditeurs. Le premier tome est en effet équivalent à un one-shot dans leur prise de risque.

Pour ce qui est de l’auto-édition, notre discours sera complètement différent par rapport aux séries. En fait, nous allons t’encourager à écrire une série ! Ecris plusieurs one-shots dans le même univers pour les présenter comme une série en tomes compagnons. En effet, l’algorithme d’Amazon fait une meilleure mise en avant des séries puisqu’il a pour but d’encourager le client à acheter le plus de produits possibles.

3 conseils pour écrire une série

1. Fais deux plans pour ton histoire

Le leitmotiv de nos conseils est de faire le va-et-vient entre ta vision globale sur l’ensemble des tomes de ta série et sur le travail de chaque tome.

Ton but : avoir une vision sur ton tome en cours, mais aussi la vision globale de ce qui va se passer par la suite.

Et pour cela, plus que jamais, nous te recommandons de travailler avec un plan.

Un plan peut être plus ou moins détaillé. Tu n’as pas besoin de prévoir chaque micro rebondissement de ton histoire, et il ne s’agit surtout pas de l’écrire une première fois d’une façon synthétique avant de passer à la “vraie” écriture.

Mais écrire une série est un exercice rigoureux et la nécessité d’avoir une feuille de route sur ce qui va se passer dans chaque tome va vite s’imposer à toi pour savoir quoi mettre dans chaque tome.

Aussi, travaille avec deux documents en parallèle. D’abord un plan global de ta série où figurent les grands bouleversements qui amènent ton protagoniste de sa situation de départ au début de la série, à sa situation d’arrivée à la fin de ta série. Puis un plan pour chaque tome où tu vas répartir plus finement l’action qui se passe dans ce tome et les indices que tu veux déjà semer pour présager de la suite.

2. Fais deux trames de fiche de personnage

Toujours dans l’idée que tu dois penser ton histoire en mode macro (sur chaque tome) et en mode grand-angle (ta série dans sa globalité), tu dois aussi penser l’évolution de ton personnage sous ces deux angles.

Qu’apprend ton personnage dans chaque tome ? Comment évolue-t-il entre le début et la fin de chaque tome ? Mais aussi sur l’ensemble de ta série ? Que résout-il ? Quel chemin mental a-t-il accompli ?

Écrire une série, c’est imbriquer ce qui se passe dans un tome dans une histoire globale. Aussi, nous t’encourageons à prévoir une fiche de personnage par tome, mais à te faire ta feuille de route sur l’évolution de ton personnage sur la globalité de la série.

Ainsi, tu pourras vérifier que tu le fais évoluer graduellement tout au long de la série, et qu’il ne subit pas une unique transformation au début ou à la fin. Oui la série te permet d’aller tellement plus en profondeur dans la psychologie de ton personnage et son développement. Mais encore faut-il le prévoir dans les grandes lignes pour bien l’équilibrer entre les tomes !

3. Ne tombe pas dans l’écueil du tome d’attente

Le point de vigilance principal à avoir pour écrire une série est de bien gérer la répartition de l’action.

Tu ne veux pas avoir un tome de remplissage ou d’attente, où il ne va pas se passer grand chose par rapport au tome précédent et au tome suivant. Même si tu voulais un tome où il y a moins d’action à proprement parler, tu dois quand même rendre le livre intéressant de sorte que le lecteur ait l’impression qu’il apporte une vraie pierre à l’édifice de ta série.

C’est pour cela que faire deux plans sera essentiel. Tu dois décider à l’avance au moins dans les grandes lignes des grands bouleversements ou des moments pivots de ton histoire globale pour les répartir intelligemment entre tes tomes.

L’exemple du cinéma est peut-être plus parlant qu’en littérature : pense à toutes ces trilogies qui sortent en film et où la critique n’attend qu’une chose… Décider si l’opus numéro 2 sert vraiment à quelque chose ou n’est qu’une parenthèse oubliable avant le dénouement dans le volume 3.

Tu ne veux jamais écrire des tomes facilement oubliables. Le lecteur doit lire chacun de tes livres avec le même enthousiasme.

Les grands points de la conversation :

– Pourquoi on déconseille d’écrire une série… pour commencer
– Le principe des tomes compagnons
– Tu n’échapperas pas au plan pour écrire une série
– Toujours plus de fiches de personnages
– Ne jamais sacrifier un tome de ta série !

Écoutez l’épisode :

La fiche perso ultime

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap