Écouter l’épisode :

techniques narratives préférées

Mes techniques narratives préférées pour ton roman

Certaines façons de raconter une histoire (parlons de « techniques narratives », au sens large) t’interpellent et te ravissent plus que d’autres.

Dans cet article, je vais partager 5 techniques narratives que j’aime retrouver dans mes lectures et que j’émule lorsque j’écris un roman.

Il s’agit d’une invitation à t’interroger sur tes propres goûts, à rendre tes lectures un peu plus scolaires pour qu’au-delà des goûts et des couleurs, tu repères les procédés narratifs qui font écho à ta sensibilité.

Ainsi, tu affineras ta plume, ton style dans l’écriture de tes propres romans.

Technique narrative n°1 : berner le lecteur

As-tu déjà lu un roman qui a pris un tournant inattendu ?

Tu croyais suivre un certain type d’histoire, mais plus l’intrigue avance, plus ton constates qu’il s’agit en fait d’une histoire complètement différente de cette à laquelle tu t’attendais du fait des chapitres d’exposition.

L’intrigue peut tourner petit à petit à l’enquête policière par exemple.

Cette première technique narrative consiste à mettre en place le changement de cap avec toute la subtilité possible. La transition n’est pas grossière et abrupte : le lecteur doit se rendre compte par lui-même, au bout d’un moment, que le roman le surprend.

Le dérapage se fait en douceur.

C’est une technique que maîtrise parfaitement l’un de mes auteurs préférés : le japonais Keigo Higashino.

Au-delà des surprises dans l’action, cela peut aussi être un changement de perception de la relation entre deux protagonistes par exemple. Le principe reste le même : berner le lecteur, lui faire se rendre compte que les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent.

Technique narrative n°2 : le basculement hors de l’ordinaire

Les techniques narratives n°1 et n°2 sont cousines. Cette deuxième astuce se démarque par son caractère plus brutal.

Il s’agit de commencer le récit avec un quotidien normal, banal, et de le faire basculer soudainement en introduisant des éléments inattendus et extraordinaires.

Ce peut être l’irruption de la magie, mais aussi un meurtre ou kidnapping.

Là encore, le lecteur pensait se plonger dans un certain type d’histoire du fait des scènes d’exposition sans rapport avec le genre réel du roman. Il se trouve transporter dans un tout autre récit. Le roman crée l’inattendu.

N’hésite pas à découvrir le roman Le Dévouement du suspect X de Keigo Higashino pour un exemple réussi de la mise en oeuvre de cette technique.

Technique narrative n°3 : créer une atmosphère connotée

Chaque romancier crée une ambiance par le choix des décors, des sons, des odeurs qu’il met en scène. Mais selon les romans, celle-ci peut être plus ou moins affirmée, plus ou moins connotée.

Certains romanciers utilisent encore et toujours la même ambiance. Elle devient même leur marque de fabrique. Elle contribue à ce sentiment que ces auteurs ont un style, une plume qui leur est propre. Que leur style est reconnaissable facilement.

On peut citer des écrivains comme Neil Gaiman ou Terry Pratchett, particulièrement doués pour installer des ambiances personnelles avec de fortes connotations visuelles.

Ou encore, parmi les cinéastes, les films de Tim Burton ou Michael Mann ont toujours cette identité visuelle qui caractérisent leurs réalisateurs.

Repère ces identités dans tes lectures si tu le peux et interroge tes goûts. Apprécies-tu ces esthétiques appuyées ou pas ? Souhaites-tu en créer pour tes histoires ?

Technique narrative n°4 : Mettre en scène des contradictions

Parmi mes techniques narratives préférées, celle-ci me fait toujours hocher la tête avec approbation et me captive.

Il s’agit de prendre le contrepied sur le consensus social lié à une chose.

Par exemple, décrire un cadavre comme quelque chose de beau.

Ou alors, dans une romance où normalement ce sont les professions artistiques ou à haut statut social qui font rêver, donner à ton héros un métier qui n’est pas glamour (et le rendre intéressant évidemment).

Trouver du beau dans le laid, créer du rêve dans l’ordinaire, cette astuce te permet d’attirer et tenir l’attention du lecture car encore une fois, tu crées l’inattendu.

Technique narrative n°5 : Faire changer un personnage

Tes personnages changent par définition, ils évoluent grâce aux événements que tu mets en scène dans ton intrigue.

Cette technique narrative ne concerne pas directement cette évolution logique.

Elle consiste à révéler au lecteur qu’il se trompait sur qui était en réalité le personnage.

Avec subtilité, tu amènes le lecteur à découvrir que le personnage n’était pas celui qu’il paraissait être.

J’aime que les personnages me surprennent !

Cette technique permet à l’auteur de rajouter une nouvelle dimension à des personnages qui sont déjà intéressants et de les rendre encore plus mémorables.

Les grands points de la conversation :

– Bien réfléchir aux angles de narrations qui peuvent te plaire en tant qu’auteur
– Toujours rester subtil et mesuré dans ton récit
– Trouver l’ambiance particulière qui caractérise ton texte
– Lire avec l’oeil d’un écrivain et plus seulement d’un lecteur

Écoutez l’épisode :

La fiche perso ultime

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap