Écoutez l’épisode :

Appliques-tu ces 5 conseils d’écriture ?

Conseils d'écriture de roman

Comment améliorer ton écriture et progresser de roman en roman ? Il y a 3 règles. Trois choses à faire pour donner le meilleur de toi-même à chaque fois.

  • Lire beaucoup dans le genre dans lequel tu écris.
  • Ecrire en quantité et avec régularité.
  • Analyser et réfléchir aux retours de tes correcteurs et de tes lecteurs.

Une fois que tu as une routine bien huilée sur ces bases, expérimente avec les 5 conseils d’écriture que Lucie Castel te propose ici. Il s’agit de techniques et stratégies qui ont vraiment fait la différence pour elle dans son objectif de passer d’écrivain amateur à auteure publiée.

Conseil n°1 : Ecrire pour être lu

Et si compromis n’était pas un gros mot ?

Premier des 5 conseils d’écriture : écrire pour être lu. Si je te dis que tu dois écrire pour être lu, tu auras peut-être un sentiment de rejet en pensant que je te dis de te compromettre. De chercher ce que le public veut lire et entendre et de lui donner. Te soumettre aux modes. Rentrer dans les clichés.

Ce n’est pas ce dont je te parle, même si je t’invite à prendre du recul par rapport à ton rejet du compromis si tu écris de la littérature de genre. A minima, il te faudra connaître et suivre les codes de ton genre littéraire.

Ce dont je parle, c’est écrire une histoire dynamique qui se destine entièrement à être lue par un tiers. Pas une succession de textes où tu te fais plaisir, ni une séquence de jeu de rôle dont seuls tes amis verraient tous les ressorts.

Se faire plaisir vs. offrir un voyage à ses lecteurs

Opposons “écrire pour se faire plaisir” à “écrire pour être lu”. Là encore, il n’est pas question d’oblitérer ton plaisir et ta passion à trouver les bons mots et à nourrir ton texte. Mais écrire un roman que tu vas publier ne peut pas se résumer à ça.

Retiens que le but de ton roman est de raconter une histoire. C’est cette histoire qui justifie que le lecteur tourne les pages.

Ecrire pour être lu, c’est corriger ton texte à l’issue du premier jet en te mettant du point de vue du lecteur. Le lecteur lit ton histoire avec deux objectifs conscients ou inconscients : ressentir des émotions et connaître le dénouement de l’intrigue.

Ce conseil d’écriture te donnera la ligne à suivre pour faire les coupes nécessaires dans ton texte et le corriger avec un œil professionnel.

Conseil n°2 : Ecrire avec un plan

Rejoindre la team Plotters

Je t’expliquais précédemment les deux grandes écoles de pensée quand il s’agit d’écriture : les plotters contre les pantsers.

LICARES se recommande des plotters en proposant une méthode d’écriture basée sur le plan. Plutôt que de te lancer dans l’écriture au fil de l’inspiration, mon conseil d’écriture qui a vraiment tout changé pour moi est de procéder à une phase de travail préparatoire.

Avant d’écrire, tu vas réfléchir au déroulement de ton histoire. Où commence-t-elle ? Comment se conclut-elle ? Quels en sont les rebondissements principaux qui viennent bouleverser le protagoniste ? Qu’apprend ton protagoniste à la fin du récit ?

Ecrire avec un plan, c’est écrire avec un cap, avec un fil conducteur pour notre imagination.

Le plan plus ou moins détaillé

Le 2e des conseils d’écriture de Lucie : tester le plan. Nombreux sont les auteurs qui refusent ce formalisme selon l’argument que cela bride leur créativité et enlève l’intérêt du processus d’écriture.

Très souvent, cela vient du fait qu’ils pensent de suite à la forme la plus rigide et la plus détaillée du plan. Ils imaginent que chaque détail est pensé à l’avance et que finalement le roman est écrit deux fois. Un fois dans le plan, puis une seconde fois avec des phrases plus complexes.

Or, l’auteur a tout loisir de décider du niveau de précision et de détail avec lequel il travaille le mieux ! La méthode d’écriture LICARES que nous enseignons dans nos formations se veut volontairement flexible et légère pour ne pas tomber dans l’écueil de “tout fixer à l’avance” et de perdre trop de temps avant l’écriture.

Fais le test. Commence avec une feuille de route simple mais qui te donne les grands moments que tu dois atteindre au tiers, à la moitié et au 3/4 de ton récit. Tu verras que l’écriture deviendra peut-être beaucoup plus facile !

Conseil n°3 : Ecrire du point de vue du méchant

Le roman policier s’écrit avec un plan

Tourne-toi vers les auteurs émérites pour connaître leurs conseils d’écriture. Ce 3e conseil nous vient directement de la grande Agatha Christie et concerne l’écriture de polar. En particulier du polar à énigmes (dit whodunnit).

Plus que jamais, le polar est un genre où il est essentiel d’écrire avec un plan. En effet, pour qu’un polar soit réussi, il faut que l’auteur distille subtilement un ensemble d’indices (certains pour induire le lecteur en erreur, d’autres pour le mettre sur la bonne piste).

Si tu ne réfléchis pas du départ à la disposition subtile de tes indices et de ton action, le travail de reprise de ton texte après le premier jet risque d’être titanesque.

Ecrire un premier plan du point de vue de l’assassin

Le conseil d’Agatha Christie est le suivant. L’auteur doit d’abord réfléchir au déroulé de l’histoire du point de vue de l’assassin. Puis avec un second plan, une seconde timeline, il retrace le parcours de l’enquêteur.

Ce travail de visualisation et de réflexion du point de vue de l’antagoniste est essentiel pour une histoire crédible, subtile et palpitante.

En extrapolant, si dans un récit d’un autre genre littéraire où la figure de l’antagoniste est aussi incarnée que dans le polar, l’auteur pourrait tout à fait suivre ce conseil et réfléchir à l’histoire du point de vue de son méchant…

Conseil n°4 : N’explique pas, montre-le

Montrer dans les dialogues et dans l’action

Te rappelles-tu du mantra “show, don’t tell” (n’explique pas, montre-le) si cher à des écrivains comme Stephen King ?

Voici le 4e conseil d’écriture : aussi souvent que cela est possible, ne choisis pas la solution de facilité en expliquant au lecteur les sentiments de ton personnage. Montre-les à travers ses réactions et ses paroles dans des scènes d’action ou dans les dialogues.

Le lecteur doit voir ces émotions se dessiner sous ses yeux plutôt que d’en lire un résumé.

Il s’agit d’un conseil à la fois très simple et très compliqué à mettre en oeuvre. L’auteur a souvent peur que ce qu’il veut faire passer ne soit pas clair ou ne soit pas compris s’il ne le dit pas directement au lecteur. Et pourtant il y a une grande force narrative à montrer plutôt qu’à expliquer.

Rendre le lecteur actif

Laisse le lecteur déduire les traits de caractère de ton personnage par ses réactions plutôt que de lui tout expliciter. De cette manière, tu rends le lecteur actif.

Tu lui proposes une expérience immersive. Il veut regarder ce qui va se passer et être surpris et toucher par l’action et les personnages.

Plus le lecteur a cette impression de prendre part à l’histoire, plus il voudra tourner les pages et rester dans ton univers.

Conseil n°5 : Soigner ses personnages secondaires

Le dernier des 5 conseils d’écriture concerne les personnages. Je t’ai souvent parlé de ton personnage principal et de son importance cruciale pour que ton roman soit réussi.

Néanmoins, ne néglige pas les personnages secondaires.

Après tout, en suivant notre mantra du “show, don’t tell”, c’est par l’interaction répétée avec les personnages secondaires que le héros se révèle et que l’histoire s’étoffe.

Les personnages secondaires sont utiles en eux-mêmes. Le lecteur est d’autant plus conquis par un roman quand on lui présente une galerie de personnages qui le font réagir.

Mais les personnages secondaires sont aussi et avant tout utiles pour renforcer l’importance et l’intérêt de ton héros.

Inutile de faire des fiches de personnage de 25 pages pour chacun des personnages de ton histoire. Surtout pas pour ceux qui apparaissent très ponctuellement.

Cependant il est toujours bienvenu de faire une fiche synthétique pour les plus importants. Elle te permettra de faire mouvoir ces personnages avec crédibilité et pour un maximum d’impact auprès du lecteur.

Inscris-toi à la Masterclass gratuite !

Jeudi 24 septembre à 20h00, heure de Paris, Lucie Castel te propose une masterclass virtuelle et gratuite sur le thème : 5 secrets pour être édité.e !

Si tu souhaites savoir comment multiplier tes chances de trouver et de séduire un éditeur, assiste à cette classe d’1h30 en t’inscrivant sur la page suivante :

Les grands points de la conversation :

– Progresser dans son écriture
– Des erreurs que font tous les auteurs
– Le professionnel se met à la place de son lecteur
– Souvent on se braque contre le plan sans avoir essayé
– Faire des tests et toujours faire des tests !

Écoutez l’épisode :

La fiche perso ultime

Votre bonus :

Téléchargez gratuitement notre fiche de personnage : La Fiche de personnage
En format Doc ou Odt, elle est la fiche la plus complète pour construire un personnage mémorable.

Cet épisode vous a plu ?

Ne manquez pas le prochain épisode en vous abonnant à notre podcast sur votre plateforme préférée !
Laissez-nous un commentaire sur Itunes pour nous faire part de votre expérience et pour nous aider à faire connaître notre émission !

Apple podcasts
Spotify
Deezer
Castbox

Write A Comment

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Copy link
Powered by Social Snap